A propos

À propos de moi

Comment je suis devenue solo-entrepreneure

J'étais destinée à devenir sage-femme

La réussite professionnelle a toujours été importante pour moi. Je n’ai jamais eu vraiment d’idée précise de métier. Poussée par mes parents, j’avais donc cette idée ancrée en moi que je ferai un métier dans le domaine médical. Et vu que j’étais fascinée par la maternité et les bébés, je voulais devenir sage-femme. Mais je rencontrai des grosses difficultés en mathématiques. N’en parlons même pas des sciences naturelles et de la physique. Arrivée en Seconde c’est la douche froide : pas dans une seule matière scientifique j’obtiens la moyenne. Ma moyenne globale est trop juste. Le rêve de devenir sage-femme s’écroule. Et du jour au lendemain, je me retrouve à ne plus savoir quoi faire de ma vie.

Mais c'est tombé à l'eau.

Je voulais tout de même travailler dans le paramédical, je voulais me réorienter, mais mes parents m’ont poussé à faire un bac général malgré tout. Alors à contre-cœur, j’ai suivi un bac Littéraire. Mais je ne savais absolument pas ce que j’allais faire à l’obtention de mon bac. Alors comme dans une barque à la dérive, je me suis laissée emportée. J’avais tout de même des facilités en Français donc je m’en suis sortie. Mais je n’avais plus de plan, plus d’objectifs précis sur mon avenir professionnel.

Puis j'ai rencontré ... La Communication

Le bac obtenu de justesse en poche je m’inscris un peu « au hasard » à des formations dans le domaine de la communication. Car je vois que ça a un rapport avec la publicité, je me dis, « pourquoi pas ». Je suis admise en BTS Communication. A la rentrée c’est une agréable surprise : j’aime beaucoup le contenu de mes cours. Les sujets sont intéressants et axés pour intégrer rapidement dans le monde de l’entreprise. Entre temps, par conviction et choix personnel, je me mets à porter le voile. Cette décision loin d’être anodine, a eu un impact dans mon parcours professionnel.

En 2ème année de BTS, j’effectue un stage dans une agence de relations presse que j’ai particulièrement appréciée. Ma responsable de stage aime son boulot et me transmet son savoir-faire qui me donne envie aussi de devenir attachée de presse

Mais une phrase me marquera pour de bon et changera ce que j’avais prévu au départ : « Ton voile dans mon entreprise ne me dérange pas. Mais il va falloir le retirer devant les clients car on doit garder une image neutre et professionnelle. Et lorsqu’on représente nos clients auprès des journalistes, c’est pareil. Si tu comptes poursuivre dans ce domaine, saches que ton voile te posera des problèmes ».

Cette phrase pourtant simple et véridique m’a beaucoup remise en question. J’ai beaucoup douté et je me suis résignée. Je savais au fond de moi que ma responsable de stage disait vrai. Mais après avoir obtenu mon BTS, j’entre malgré tout en 3ème année de licence en Information-Communication à la faculté.

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé les contenus de mes cours. Je suis studieuse, j’aime écrire, j’aime travailler à la bibliothèque. A la fin de l’année universitaire, je m’inscris au dernier moment dans des écoles en alternance. Mais je me vois mal enlever mon voile pour étudier ou travailler. Du coup, je laisse tout tomber.

Durant cette année sabbatique, je passe surtout mon temps à me concentrer sur ma foi. Ce fut comme une sorte de retraite spirituelle, qui me fit énormément de bien … Mais j’ai ressenti le besoin de reprendre une vie sociale : je m’inscris donc en Master de communication dans différentes facultés. Et en parallèle je postule pour des jobs étudiants. Quand je finis par trouver un emploi étudiant qui accepte en plus ma tenue vestimentaire, je renonce finalement à aller en Master.

Pour au final travailler dans la vente.

J’ai travaillé durant 1 an et demi et j’ai beaucoup aimé ce travail dans le prêt-à-porter. Mais je sentais encore au fond de moi que ce n’était pas mon kiff non plus. Les tâches sont variées en magasin, je touche mes premiers salaires, j’ai des collègues sympas … Mais ça ne me suffit pas.

J’avais envie de travailler dans le domaine du web … Devenir webdesigner plus exactement. J’avais pour intention de travailler à mon compte pour ne pas renoncer à mon voile. Car ça avait énormément d’importance pour moi à ce moment-là.

Lorsque ma fille est née, je me suis mis en congé parental et j’ai mis ma vie professionnelle encore une fois entre parenthèses. J’ai aimé passer les premiers moments avec elle, mais ça a fini petit à petit à peser. Les journées se ressemblaient, je me sentais inutile, les tâches ménagères et le fait d’être devenue juste une maman, en toute honnêteté, je me voyais mal faire ça durant des années …

Durant toute ma vie j’avais eu l’impression de faire les choses pour les autres et pas pour moi. Toutes ces fois-là, j’étais dans la retenue, dans le sacrifice et ça a fini par littéralement me torturer de l’intérieur. Lorsque je suis devenue épouse et ensuite mère, je me dévouais tellement aux personnes que j’aimais que j’en oubliais la personne que j’étais. Et j’ai toujours fait en sorte de me comporter de façon à faire passer la satisfaction d’autrui avant la mienne. C’était devenu insupportable. Je ne pouvais plus continuer comme ça. Alors j’ai fait une grosse introspection afin de prendre un nouveau départ dans ma vie personnelle et professionnelle.

Et j'ai fait une seconde rencontre : La Programmation Web

Je me suis enfin décidée à chercher des formations dans un domaine que j’aime sans trop me poser de questions. Et j’ai fini par m’inscrire à une formation de Développeur Web et Web Mobile. Elle était très courte à peine 3 mois et demi, ce fut une vraie bouffée d’air frais de voir des gens, d’apprendre de nouvelles choses … J’ai vraiment beaucoup aimé. Je finis ma formation et j’enchaîne avec un stage en entreprise de 2 mois. J’ai eu la chance de tomber dans une petite entreprise avec des personnes ouvertes d’esprit et sympathiques. Dommage qu’elle n’avait pas les moyens de m’engager … Je me voyais mal rechercher un emploi à temps plein et loin de chez moi, alors que j’estimais que je voulais garder du temps pour ma famille tout en travaillant … Alors je décide à la fin de ce stage de me lancer à mon compte.

Puis j'ai fini par atterrir dans le monde de l'entreprenariat

Je me souviens avoir fait la déclaration de ma micro-entreprise dans la nuit du 1erJuin 2019. C’était une nuit où je n’arrivais pas à dormir, j’avais littéralement le cerveau en ébullition. Je me posais tellement de questions.

« Hachimia, tu fais que de repousser l’échéance »

« Pourquoi tu hésites à ce point ? »

« Si tu ne le fais pas maintenant, tu vas le faire quand ? »

Je m’agitais tellement que j’ai fini par me réveiller et faire la déclaration en ligne. C’était fait : j’étais officiellement entré dans le monde de l’entreprenariat.

Je ne savais pas par où commencer, la première chose que je fais c’est de créer un compte Instagram qui s’intitule Web Pour Elles. J’avais le souvenir que je voulais consacrer ce compte et créer un blog pour les femmes « geek » qui étaient intéressées par la programmation web et souhaitaient en faire leur métier. Et vendre en parallèle mes services de création de sites Web

J’ai conscience avec du recul que mes objectifs étaient brouillons, ma cible trop large, mes services pas bien définis. Et c’est pour cela que j’ai ramé pendant des mois : j’avais beau avoir un site esthétique, rédiger des articles, avoir des connaissances en programmation web, personne ne se bousculait pour acheter mes services. Encore une fois, j’improvisais.

Comme à mon habitude, je me suis remise en question. Je me suis dit « Bon c’est bien tu t’es lancée, mais pour l’instant ça ne donne rien. Il faudrait avoir une stratégie, faire quelque chose pour changer. Car tu fonces dans le mur ».

Et pour la première fois, je prends le risque d’investir afin d’améliorer mes compétences en vente : et ça été très bénéfique, car j’ai commencé à vendre par la suite. Et surtout je savais enfin qui j’étais, quelle était ma mission et ce que je voulais.

Bref, tout ça pour dire que ...

Je suis une femme sympathique, empathique, créative. Je me suis tellement cherchée et oubliée dans une vie que je ne veux plus faire semblant d’être quelqu’un d’autre mais seulement moi. Et c’est ce que je veux aussi pour mes clientes. Qu’elles fassent ressortir leur personnalité et leurs valeurs à travers leur activité professionnelle sans faire de concessions.

Je suis convaincue par le fait que chaque individu sur cette Terre détient une part de bonté et un talent unique qui lui permet de s’épanouir pleinement avec. Et aussi de venir en aide aux autres pour contribuer à leur réussite. Mon talent c’est l’écriture. Et peut-être que j’en ai d’autres, mais c’est celui là que j’ai choisi pour mener ma mission. J’aide les femmes entrepreneures individuelles, les cheffes de TPE ou de start-ups à développeur leur visibilité sur le Web grâce à la rédaction web et aux réseaux sociaux. Je tiens à les accompagner dans leur réussite et à leur faire gagner du temps ainsi que de l’argent afin qu’elles trouvent le bon équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle.

Si tu t’es reconnue dans la description des personnes avec qui je souhaite travailler et que tu as besoin d’un coup de main dans ta communication digitale, contacte-moi !